Nuits Sonores 2016 : la 14e édition met à l’honneur la Corée

1
PARTAGER
   @Nuits_sonores

Les Nuits Sonores, c’est une expérimentation territoriale depuis maintenant 14 années. Un mot, un concept : l’urbanité.

L’identité du festival s’est développé dans sa capacité à dénicher les lieux du patrimoine les plus spectaculaires, investir les grands sites industriels de la ville, conquérir l’espace public, être là où la cité se développe et se réinvente.
En 2014, l’équipe d’Arty Farty a rassemblé sur un quartier unique, La Confluence,  les sites principaux de Nuits sonores et du forum European Lab.
L’expérience Confluence 2014 a permis à Nuits sonores et au forum European Lab de se projeter dans une nouvelle perspective, en pensant globalement la mobilité et la proximité de l’ensemble des acteurs, à l’échelle d’un territoire limité : publics, artistes, intervenants du forum, partenaires, équipes…
Cette expérimentation culturelle et urbaine s’achèvera en 2016 pour la 14e édition de Nuits sonores. La fin de l’occupation possible de l’ancien marché de gros, dont le fleuron architectural, la Halle Girard, sera bientôt dédié au projet French Tech, sonnant aussi la fin de cette aventure Confluence.
En 2016, le troisième volet de ce tryptique urbain se déploiera dans un triangle parfait, entre l’Ancien Marché de Gros, la Sucrière et le Musée des Confluences, lieu emblème s’il en est de notre ville et de ce territoire de la Confluence.
Un dispositif idéal, avec un accueil public et professionnel encore plus affûté, qui permettra de déployer de la plus belle des façons l’ensemble de nos programmes : les Nuits et les Days bien
sûr, le festival des petits Mini sonore, une partie du programme Extra, la très prometteuse Carte blanche à Séoul. Et bien sûr l’ensemble du programme de European Lab.

 

@mallys_

Press-Relations #Lyon

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE